Traductions

Processus de Traduction

Une des missions principales de Cochrane France est de rendre accessible les revues Cochrane aux francophones.

Cochrane France traduit en moyenne 30 résumés de revue Cochrane par mois. Ces résumés sont accessibles ici. L’objectif à court terme est que tous les résumés des revues Cochrane puissent être traduits peu après leur publication.

Le site Cochrane.org est également traduit en français grâce à la contribution de nombreux traducteurs bénévoles et au soutien de nos financeurs et partenaires.

Le processus de traduction est en évolution permanente

Si vous souhaitez en savoir davantage sur nos projets en traduction, contactez-nous à l'adresse suivante:
souheila.karbia@cochrane.fr

Si vous souhaitez devenir traducteur bénévole, rejoignez-nous en cliquant ici

Dans le cadre d'une collaboration avec le Master ILTS (Industrie de la langue et traduction spécialisée) de l'Université Paris Diderot, des étudiants de Master 2 en traduction spécialisée contribuent à la traduction des résumés Cochrane tout en s'initiant à la post-édition de traduction automatique. Renouvelé pour l'année universitaire à venir, ce projet initié en 2016-2017 a déjà permis la publication de plus d'une centaine de résumés traduits par les étudiants. Accédez ici aux 
résumés traduits M2 ILTS.

Financement :

Les traductions des résumés et du site cochrane.org ont été rendues possibles grâce à la contribution de nos financeurs et au soutien de nos partenaires.

POUR LA FRANCE :
Financeurs:
•  Ministère des affaires sociales et de la santé

-  L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (APHP)


 

Partenaires :
• Université Paris Descartes


 

•  La Haute Autorité de Santé (HAS)



•  L’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm) 



Les premières traductions des résumés ont pu être effectuées grâce à la contribution financière de nos partenaires canadiens:
•    Instituts de Recherche en Santé du Canada
•    Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec
•    Fonds de recherche du Québec-Santé
•    Institut National d'Excellence en Santé et en Services Sociaux

Cochrane France tient à remercier toutes les personnes qui ont participé à la relecture et traduction des résumés, et particulièrement Daniel Pinchenzon, Suzanne Assénat et Martin Vuillème pour leur fidélité et leur efficacité.

Merci également à :

Suzanne ASSENAT, Mylène BADEAU, Sylvaine BARBIER, Emily BENNETT, Ali, CHOUR, Emmanuelle CUGY, Chloé DELACOUR, Nathalie HAUDECOEUR-WILKS, Christophe DEMOULIN, Rigobert DIEUDONNE MIONG, Thierry BULTEZ, Rachida CHARRAD, Claire DEBRAT, Melody ENGUIX, Charles EVRARD, Hector FALCOFF, Julie FERT, Sophie FLEURDEPINE, Patrice FORGET, Barbara FOWLER, Florence GILLAIZEAU, Adrien INOUBLI, Virginie KORB, Lawrence MBUAGBAW, Frédérique NOBLE, Kent NEAL, Geneviève  PAINCHAUD-GUERARD, Romain PIRRACCHIO, Javiera PUENTES, Brigitte SABATIER, Valérie SEEGERS, Tanya SIMARD, Emmanuel SIMONS, Claire THULLIEZ, Martin VUILLEMECochrane Back Review Group, Conseil d'administration de la Société française d'alcoologie, Conseil d'administration de la Société française de tabacologie, Cochrane Oral health Review Group, Centre pour le développement des bonnes pratiques en santé – Yaoundé (Pierre ONGOLO ZOGO, David YONDO, Robert Marie MBA, François Colin NKOA, Henri ATANGANA ONDOA, Jean Serges NDONGO, Lawrence MBUAGBAW, Marie José ESSI, Renée Cécile BONONO, HABIBA GARGA) et Cochrane upper gastrointestinal and pancreatic diseases Review Group